Fiat X1/9, l’appel du road trip

Qui aurait pensé que Fiat, sortirait un jour un modèle audacieux, à ce point différent des autres véhicules de sa gamme? C’est le cas, lorsqu’en en 1972, la marque produit un roadster targa à moteur central arrière au nom bizarre de X1/9 (le nom donné à l’interne par l’équipe qui a conçu le prototype).
La Fiat X1/9 est censée assurer la continuité avec le 128 Spider mais avec plus de sportivité et surtout d’originalité.

Bertone_Fiat_X_1_9_1972

Une bagnole qui sort du lot

Et qui mieux que la carrosserie Bertone pour assurer ce défi ambitieux. Le célèbre designer, mandaté par Fiat, se lâche et sort un modèle deux places comparable à nul autre, un mélange de modernité, d’originalité aux lignes tendues et agressives. Le tout dégage une certaine sportivité à un prix aussi contenu que son moteur (1,3L et 74 chevaux pour commencer). L’italienne est en effet destinée à un public aux moyens modestes, à la différence des autres marques qui visent des clientèles plus aisées comme Porsche et sa 914 par exemple, grande soeur de la X1/9.

Fiat:porsche

La Fiat X1/9, on l’adore ou on la déteste mais elle ne laisse pas indifférent. Aujourd’hui encore, sa ligne interpelle. On se demande comment Bertone est arrivé à un tel résultat, à mon goût si réussi. Alors quelles sont les sensations à son volant? Sa conduite est-elle aussi sympa que le laisse entendre son look?

sportive modeste

Pour comprendre, il faut d’abord s’intéresser à ses caractéristiques techniques. Fiat a d’abord équipé sa X1/9  d’un modeste moteur 1,3L de 74 chevaux assez poussif. Puis devant les critiques des utilisateurs, le moteur a légèrement été amélioré et est passé à 1,5L et 84 chevaux.

Le modèle de notre essai a été produit en 1981, il se caractérise par son par choc en plastique noir peu esthétique monté sur les X1/9 2ème phase. Il emporte le moteur le plus puissant de 1,5L 84 chevaux et son poids se situe juste en dessous de la tonne. La voiture fait partie des rares exemplaires encore en parfait état.

967FEADC-2FCC-4949-9068-EEFB4E5B7ADD

Avec ou sans toit

La Fiat X1/9 est un modèle targa. C’est à dire que son toit est dur et qu’il peut se détacher facilement et se loger dans le coffre avant. Personnellement, je la préfère sans le toit, prête à affronter les petites routes sinueuse, cheveux au vent. A son bord, l’équipement est simple et fonctionnel. Le pilote est assis au plus bas, l’espace est contenu mais acceptable et la voiture plutôt confortable. Cerise sur le gateau, les phares sortent du capot à la demande du pilote, ce qui raffermit encore son look ravageur.

Sur la route 

Il faut utiliser la X1/9 sur ses terrains de prédilection. C’est là qu’elle donnera la meilleure d’elle même et procurera le plus de plaisir. Oubliez donc l’autoroute et privilégiez les petites routes sinueuses. Oubliez également les performances et le 0 à 100, vous risquez d’être déçu. La X1/9 file plus qu’elle ne fonce. En ville, elle est également un plaisir en se faufilant partout avec agilité. La voiture est extrêmement maniable. Son levier de vitesse est une vraie réussite. Il tombe juste sur la paume de la main et permet des changements rapides et directs.

IMG_5849

Les reprises sont acceptables sans être fulgurantes non plus. La voiture aime être poussée dans les tours et ne rechignera pas à s’approcher de la zone rouge. Le chassis n’est pas comparable à une sportive donc attention dans les virages. Quant aux freins, ils ont le mérite de vous rappeler que vous conduisez une voiture de près de 40 ans. Pour un peu d’efficacité, il faut martyriser la pédale et attention à ne pas trop les solliciter, en descente de col par exemple, ça devient très très mou.

Mais en prenant en compte les points ci-dessus, la X1/9 est une pure machine à plaisir qui saura cruiser aussi longtemps que la route durera. Le bruit de son moteur est agréable, même rageur quand il monte dans les tours. La voiture enchaine les virages, les accélérations, pas besoin de plus de puissance si vous savez exploiter son moteur placé juste derrière vos oreilles.

KOCGE2321

La Fiat X1/9 détonne encore aujourd’hui. Le petit ovni (surnommée « mini Ferrari ») est un appel à l’évasion, une voiture qui, au fond, ne laisse personne indifférent: le badaud qui la suit des yeux lorsqu’elle passe devant lui dans la rue et son pilote qui sourit à son volant, au fil des kilomètres.

Tribute to the FIAT X19 by STAPROD from Hervé Stalder: StaProd on Vimeo.